Lifting des bras

En résumé

Durée d'intervention

1h à 2h

Type d'anesthésie

Générale

Type de séjour

Ambulatoire ou 1 nuit d'hospitalisation

Durée de convalescence

7 à 15 jours

Définition

Le lifting des bras, ou brachioplastie, est une intervention fréquente en chirurgie plastique qui permet de corriger un relâchement cutané disgracieux et de retirer la peau en excès de la face interne des bras.

Indications

Le lifting des bras est avant tout indiqué chez les patients qui présentent un excès de peau, prenant l’aspect de peau tombante, « ballotante », « fripée », au niveau de la face interne des bras, ce qui entraîne une gêne dans les activités de la vie quotidienne : difficulté à l’habillement, à la pratique sportive, retentissement sur l’image de soi.

Ce tableau clinique se retrouve principalement après :

  • Une perte de poids importante, survenue à la suite d’un régime alimentaire ou après une chirurgie bariatrique (Bypass, Sleeve gastrectomy)
  • Des variations pondérales à répétition
  • Le vieillissement, entraînant un relâchement cutané global et des plis disgracieux traduisant l’âge de la peau

Comme toute chirurgie de la silhouette, le lifting de bras n’a pas pour objectif de faire maigrir. L’opération est en effet contre-indiquée en cas d’obésité ou de surpoids (risques majeurs de complications thromboemboliques, troubles cicatriciels, infection…). Une éventuelle surcharge pondérale devra donc être prise en charge avant d’envisager l’intervention.

Objectifs

  • Retirer la peau en excès et/ou abîmée (vergetures, peau distendue) de l’intérieur des bras.
  • Remettre en tension la face interne des bras.
  • Affiner en réduisant le volume des bras et en les proportionnant aux avant-bras.
  • Harmoniser la silhouette (surtout après une perte de poids massive)
  • Apporter du confort en facilitant l’habillement.
  • Redonner confiance en soi et améliorer l’image de soi.

La consultation

C’est un moment privilégié qui vous permet d’exprimer vos demandes, vos interrogations et vos attentes.
Le Dr. Nicolas ISOLA sera heureux de vous accueillir dans son cabinet afin de vous apporter son expertise et vous aider dans la réalisation de votre projet.

La technique chirurgicale

Le lifting des bras est une intervention se réalisant au bloc opératoire sous anesthésie générale
Afin de s’adapter à chaque morphologie, plusieurs techniques chirurgicales sont utilisées et permettent de répondre aux souhaits et attentes du patient.

  • Le lifting de bras ou la brachioplastie classique est de loin la plus fréquente et permet d’enlever la peau en excès de la partie intérieure des bras. Elle consiste en une première lipoaspiration  de la face interne des bras qui a pour but de diminuer la quantité de graisse et faciliter le redrapage de la peau restante.
    Dans un second temps, on effectue la résection de la peau en excès par une incision dissimulée à l’intérieur du bras, partant du coude et allant dans le creux axillaire. La cicatrice résultante est ainsi invisible lorsque le bras est le long du corps. La peau restante est ensuite remise en tension et des fils résorbables sont utilisés pour les sutures (pas d’agrafes).
  • Le lifting de bras avec extension latéro-thoracique (torsoplastie) : indiqué lorsqu’ existent des excédents cutanés thoraciques latéraux associés à ceux des bras.
    Tout comme la technique de lifting de bras classique, elle s’effectue en deux temps : une première lipoaspiration, suivi du temps de résection de l’excédent cutané et remise en tension de la peau restante.
    A l’incision précédemment décrite en face interne du bras est associée une incision verticale le long de la face latéro-thoracique. Elle part de l’aisselle et peut aller jusqu’au soutien-gorge. Elle est dissimulée lorsque les bras sont mis le long du corps. Cette incision verticale permet de retirer la peau en excès située sur les faces latérales du thorax et de retendre dans le même temps une partie de la peau du dos.

A noter que le lifting de bras peut être associé à d’autres chirurgies de la silhouette (mastopexie, bodylift supérieur…).

Les étapes

Avant l'intervention

  • Le poids doit être stable avant et après l’intervention, garantissant ainsi un résultat pérenne dans le temps.
  • Deux consultations préopératoires avec votre chirurgien plasticien sont nécessaires, afin de déterminer la technique opératoire qui répondra au mieux à vos attentes. Un délai de réflexion de minimum 15 jours entre les deux consultations doit être respecté.
  • Une fiche d’information récapitulative de l’intervention vous est remise.
  • Réalisation de photographies préopératoires.
  • Prescription d’un bilan biologique sanguin.
  • Signature d’un consentement éclairé et d’un devis détaillé (s’il s’agit d’une chirurgie esthétique, non prise en charge).
  • Une consultation avec le médecin anesthésiste au minimum 48 heures avant l’intervention. (Amenez vos résultats du bilan biologique sanguin effectué la semaine précédente)


    Les consignes :

  • Arrêt du tabac et de la cigarette électronique 1 mois avant et 1 mois après l’intervention.

  • Arrêt de tout traitement anticoagulant ou antiagrégant (aspirine) minimum 10 jours avant.
  • Achat d’un vêtement de contention, à amener le jour de l’intervention.

Le jour de l'intervention

  • Visite préopératoire de votre chirurgien et réalisation des dessins avant l’intervention.
  • Elle s’effectue sous anesthésie générale.
  • La durée opératoire est de 1h à 2h (selon les gestes associés).
  • Mise en place de pansements siliconés sur les cicatrices et du vêtement de contention en fin d’intervention.

Après l'intervention

  • L’hospitalisation : en ambulatoire (sortie le jour même), ou 1 nuit.
  • Le lever et la mobilisation sont précoces, afin de diminuer le risque thromboembolique.
  • L’œdème (gonflement) et les ecchymoses disparaissent à partir d’un mois.
  • La douleur est modérée et est calmée par des antalgiques simples.
  • Des soins locaux au niveau des cicatrices sont à réaliser pendant 15 jours à 3 semaines. Les cicatrices ne devront pas être exposées au soleil pendant 1 an.
  • Le vêtement de contention est à porter 4 à 6 semaines, nuit et jour.
  • La douche est autorisée dès le lendemain de l’intervention.
  • Les bains sont interdits pendant 1 mois et ne sont autorisés qu’après cicatrisation totale.
  • La conduite automobile est autorisée à partir de 7 jours (sur de courts trajets).
  • Un arrêt de sport de 6 semaines est nécessaire.
  • Une convalescence de 1 à 2 semaines est recommandée.
  • Le suivi est assuré par le Dr ISOLA, avec un premier rendez-vous post opératoire prévu à 2 semaines, puis à intervalles réguliers pendant 1 an.
  • Les résultats sont appréciables dès le 3eme mois et deviennent définitifs à partir de 6 mois à 1 an.

Tarifs

A partir de  3400 € en cas de prise en charge par la sécurité sociale.
Le tarif varie en fonction de la complexité et de la durée de l’intervention.
Si l’intervention n’est pas prise en charge par l’assurance maladie, il faut ajouter au tarif les frais de bloc opératoire (anesthésie) et les frais de la clinique.

FAQ

Dans certains cas, l’intervention de lifting des bras peut être considérée comme réparatrice et ouvrir droit à une prise en charge. Pour cela le patient doit répondre aux critères fixés par la CPAM. Ces critères seront recherchés lors de la consultation. Si tous les critères sont réunis, une demande de prise en charge pourra alors être adressée à la sécurité sociale, qui décidera de prendre en charge, ou non, une partie de l’intervention. En cas d’acceptation, les frais restants à charge peuvent être couverts par votre mutuelle, en fonction du contrat souscrit.

Ils sont rares. Mais, le lifting de bras, comme tout acte médical et chirurgical, comporte des risques. Nous citerons ici les principaux :

  • Complications précoces : un saignement, un hématome, une infection (rares). Un accident thrombœmbolique (très rare).
  • Complications tardives : des cicatrices disgracieuses (hypertrophiques) ; un retard de cicatrisation notamment au niveau des creux axillaires, prolongeant les soins locaux, mais toujours résolutif. Une diminution de la sensibilité de la peau de la face interne des bras qui est résolutive dans l’année.

Bien entendu, votre chirurgien prend toutes les précautions nécessaires à chaque étape de votre prise en charge pour limiter au maximum ces risques.

Lorsqu’il existe un véritable relâchement de la peau de la face interne des bras, une liposuccion seule ne suffit pas à redraper la peau. Par ailleurs, les traitements médicaux actuels sont eux aussi inefficaces pour traiter un relâchement cutané véritable mais peuvent être efficaces (ex : radiofréquence) pour traiter une « peau fripée » liée à l’âge.
Seul l’examen clinique, effectué au cabinet par un chirurgien plasticien qualifié, permettra de poser l’indication chirurgicale qui conviendra le mieux à chaque patient et ce afin d’obtenir le meilleur résultat possible.

Une simple cicatrice perpendiculaire dans l’aisselle ne permet malheureusement pas de redraper efficacement et de façon pérenne la peau en excès en face interne de bras. Cette technique est réservée à des relâchements cutanés très minimes prédominants au tiers supérieur du bras, chez des patients ne souhaitant pas de cicatrice en face interne de bras.

Le lifting de face interne de bras permet de traiter uniquement la face interne des bras. Toutefois, via la lipoaspiration et la remise en tension de la peau en face interne des bras, on améliore grandement l’aspect de la peau de l’ensemble du bras.
Par ailleurs, afin que la cicatrice soit la plus fine possible, une petite quantité d’excès de peau en face interne du bras peut être conservée.

Autres chirurgies de la silhouette

Abdominoplastie

Bodylift

Liposuccion - lipoaspiration

Lifting des cuisses