Liposuccion - Lipoaspiration

En résumé

Durée d'intervention

30mn à 3h

Type d'anesthésie

Générale

Type de séjour

Ambulatoire à 1 nuit d'hospitalisation

Durée de convalescence

2 à 14 jours

Définition

La liposuccion ou lipoaspiration, est une des interventions les plus demandées et pratiquées en chirurgie esthétique. Elle permet de retirer les amas graisseux localisés, disgracieux, résistants à l’activité sportive et à une alimentation saine, et ainsi de redessiner la silhouette ou le visage.

Indications

La liposuccion est indiquée chez les patients en bonne condition physique, qui présentent des excès de graisse localisés (lipoméries) persistants malgré une activité physique satisfaisante et une alimentation équilibrée, et qui entraînent une gêne, un complexe dans la vie quotidienne.
Elle peut être réalisée aussi bien chez l’homme que chez la femme, au niveau :

  • Des mollets, des chevilles,
  • Des faces internes des genoux
  • Des cuisses, des hanches : « culotte de cheval»
  • Des fesses: « bananes sous fessières »
  • Du pubis: « mont de Venus »
  • Du ventre, des flancs : «poignées d’amour »
  • Du thorax chez l’homme : « sein et adipomastie »
  • Du dos et de la nuque: « bosse de bison »
  • Des bras
  • Du cou et du menton: « double menton »

Comme toute chirurgie esthétique de la silhouette, la liposuccion n’a pas pour objectif de faire maigrir. Elle n’est donc pas un traitement du surpoids ou de l’obésité. Une éventuelle surcharge pondérale devra donc être prise en charge avant d’envisager l’intervention. Pour bénéficier d’une liposuccion, l’indice de masse corporelle doit être inférieur à 30 kg/m2.

 Cette procédure donne fréquemment de très beaux résultats sous réserve d’une bonne qualité de peau.
Toutefois, elle ne permet pas de traiter les vergetures (fractures dermiques) et la cellulite qui est responsable de l’aspect de « peau d’orange ».

Objectifs

Les objectifs de la liposuccion sont :

  • Supprimer les amas graisseux disgracieux, résistants à la pratique sportive et aux régimes
  • Remodeler, affiner harmonieusement la silhouette
  • Embellir le visage en redéfinissant l’ovale du visage
  • Apporter du confort en facilitant l’habillement (culotte de cheval, poignée d’amour)
  • Effacer un complexe et redonner confiance en soi

Par ailleurs, la graisse aspirée peut être, dans le même temps, réinjectée afin de combler, projeter les régions manquant de galbe et de volume (seins, fesses, visage, etc.) et ainsi rétablir les lignes d’une silhouette esthétique. Cette intervention s’appelle le lipofilling.

La consultation

C’est un moment privilégié qui vous permet d’exprimer vos demandes, vos interrogations et vos attentes.
Le Dr. Nicolas ISOLA sera heureux de vous accueillir dans son cabinet afin de vous apporter son expertise et vous aider dans la réalisation de votre projet.

La technique chirurgicale

La liposuccion est réalisée au bloc opératoire le plus souvent sous anesthésie générale. Néanmoins, en fonction des zones à traiter, du volume à retirer et de votre préférence, il est possible d’envisager les anesthésies suivantes : anesthésie loco-régionale, sédation (neurolept-analgésie), anesthésie locale (petite zone).

Après repérage et marquage par le chirurgien des zones à traiter, l’intervention débute par l’infiltration d’une solution adrénalinée des différentes zones afin de faciliter la procédure et de diminuer le saignement et les ecchymoses postopératoires.

Des petites incisions (3 à 4 mm), le plus souvent cachées dans des plis naturels, sont réalisées. L’aspiration douce et harmonieuse de la graisse sous cutanée profonde s’effectue par ces petites incisions, via l’introduction de canules de différents diamètres, multiperforées et mousses à leur extrémité. Les canules sont connectées à un système d’aspiration fermé.

La quantité de graisse extraite est adaptée à la qualité de la peau afin d’obtenir le meilleur résultat possible.La fermeture des orifices de lipoaspiration est effectuée avec du fil résorbable. Les cicatrices résultantes sont très courtes (quelques millimètres), cachées dans un pli naturel, et deviennent quasi invisibles avec le temps.

Un vêtement de contention (panty ou gaine) est mis en place en fin d’intervention, afin de limiter l’œdème et de permettre à la peau de se redraper.

Le Dr Nicolas Isola utilise une technique de lipoaspiration assistée tumescente (PAL Microaire)
qui permet d’obtenir des résultats plus précis afin de mieux redessiner la silhouette. Les suites postopératoires sont en général plus simples que lors d’une lipoaspiration classique (moins de douleur et moins d’ecchymoses) garantissant un retour plus rapide à vos activités quotidiennes.

Les étapes

Avant l'intervention

  • Le poids doit être stable avant et après l’intervention, garantissant ainsi un résultat pérenne.
  • Deux consultations préopératoires avec votre chirurgien plasticien sont nécessaires, afin d’analyser votre silhouette et de vous proposer le plan de traitement qui répondra le mieux à vos attentes.
  • Une fiche d’information récapitulative de l’intervention vous est remise.
  • Réalisation de photographies préopératoires.
  • Prescription d’un bilan biologique sanguin.
  • Signature d’un consentement éclairé et d’un devis détaillé.
  • Une consultation avec le médecin anesthésiste doit être effectuée au minimum 48 heures avant l’intervention. (Amenez vos résultats du bilan biologique sanguin effectué la semaine précédente)

Les consignes :

  • Arrêt du tabac et de la cigarette électronique 1 mois avant et 1 mois après l’intervention.
  • Arrêt de tout traitement anticoagulant ou antiagrégant (aspirine) minimum 10 jours avant.
  • Achat d’un vêtement de contention (prescrit), à amener le jour de l’intervention.

Le jour de l'intervention

Visite préopératoire de votre chirurgien et marquage des zones à traiter avant l’intervention.

Elle s’effectue sous anesthésie générale.

La durée opératoire est de 1h30 à 3h (selon les gestes associés).

Mise en place de pansements sur les cicatrices et du vêtement de contention

Après l'intervention

  • L’hospitalisation en ambulatoire ou 1 nuit.
  • Le lever et la mobilisation sont précoces, afin de diminuer le risque thrombo-embolique.
  • Les douleurs sont modérées à type de tension, de contracture et sont calmées par les antalgiques.
  • On observe un œdème (gonflement) et des ecchymoses qui disparaissent à partir d’un mois. Une fatigue peut être ressentie les premiers jours.
  • Les soins de cicatrice sont simples avec comme seul geste la réfection des pansements. Aucun fil n’est à retirer.
  • Une anticoagulation (héparine) et des bas de contention peuvent être prescrits en post opératoire (selon les zones de lipoaspiration).
  • Le vêtement de contention doit être porté de 3 à 6 semaines, jour et nuit.
  • La douche est autorisée dès le lendemain de l’intervention.
  • Les bains sont interdits pendant 1 mois et ne sont autorisés qu’après cicatrisation totale.
  • La conduite automobile est autorisée à partir de 3 à 5 jours (sur de courts trajets).
  • Un arrêt des activités sportives de 4 semaines est nécessaire (reprise progressive).
  • Une convalescence de 2 à 14 jours est recommandée (en fonction de la profession).
  • Le suivi est assuré par le Dr ISOLA, avec un premier rendez-vous post opératoire prévu à 2 semaines, puis à intervalles réguliers pendant 1 an.
  • Les résultats sont appréciables à partir de 3 à 6 mois et définitifs à partir de 1 an.

Tarifs

A partir de  2300 €.
Le tarif est très variable. Il varie en fonction du nombre de zones et du volume à traiter, de la technique utilisée, des gestes associés, de la complexité, de la durée de l’intervention, du type d’anesthésie et d’hospitalisation.

FAQ

La lipoaspiration relève généralement de la chirurgie esthétique. Elle n’est par conséquent pas prise en charge par la sécurité sociale ni par les mutuelles.

Dans de très rares cas (lipodystrophie due à des troubles hormonaux ou maladies infectieuses) cette intervention peut bénéficier, sous réserve d’entente préalable, d’une prise en charge par l’assurance maladie.

Bien que très courante, comme tout acte médical et chirurgical, la liposuccion comporte des risques, qui restent heureusement très rares. Nous citerons ici les principaux :

  • Complications précoces : un saignement, un hématome, une infection (rare) pouvant nécessiter une reprise chirurgicale. Un accident thromboembolique (très rare) prévenu par une mobilisation précoce et la prescription au besoin d’une anticoagulation.
  • Complications tardives : une anomalie de la cicatrisation, une diminution de la sensibilité de la peau des zones lipoaspirées ou une irrégularité de contours ; elles sont habituellement transitoires.

En cas d’imperfection de résultat (insuffisance ou un excès de correction, asymétrie, irrégularités) ces derniers peuvent faire l’objet d’une correction à distance.
En choisissant un chirurgien plasticien qualifié et compétent, vous limiterez ces risques au maximum.

Après l’intervention, afin de conserver le bénéfice esthétique de la zone traitée, le poids doit rester stable au moins pendant 3 mois. Si vous prenez beaucoup de poids, les excès de graisse pourront récidiver.

Oui. La liposuccion permet la suppression radicale et définitive des zones de surcharge graisseuse (diminution du nombre d’adipocytes), sous condition d’une bonne sélection des indications et le maintien d’un poids stable et d’un régime de vie sain après l’intervention.
Par ailleurs, le massage des zones lipoaspirées et des cicatrices en postopératoire pendant 2 à 3 mois permet d’améliorer le résultat.

Une quantité définie est impossible à donner. Effectivement, elle est variable d’un patient à l’autre et est fonction de multiples facteurs (taille, poids, localisation, comorbidités etc…).
Néanmoins, les données scientifiques s’accordent à dire que la quantité maximale théorique de graisse pouvant être aspirée en toute sécurité lors d’une intervention est de 5 % du poids du corps.

La liposuccion haute définition ou liposculpture est une technique de lipoaspiration beaucoup plus fine et localisée. Elle permet notamment de sculpter les reliefs musculaires.
Dans le cas des reliefs musculaires abdominaux, cette technique est appelée abdominal etching ou liposculpture abdominale.

Non. Ce n’est pas le but de la liposuccion, qui élimine juste la graisse. La peau, si elle présente une bonne élasticité, va s’adapter au volume réduit par la liposuccion et se rétracter mais dans une faible mesure.
Les excédents de peau peuvent même être aggravés par une liposuccion. Leurs traitements font l’objet d’interventions de chirurgie esthétique spécifiques : lifting de bras, cuisses, abdominoplastie

Autres chirurgies de la silhouette

Bodylift

Abdominoplastie

Lifting des bras

Lifting des cuisses